News
 12/08/2014 - Montée Historique du Maquisard 2014


 

Grégory Paisse (Golf II) peut-il faire tomber les spécialistes ?

 

Il y a un peu moins d’une décennie, la Royale Ecurie Ardennes créait l’événement en organisant la première course de côte exclusivement réservée aux voitures de plus de 25 ans d’âge. Il est vrai que la Côte du Maquisard est assurément l’une des plus belles du royaume, serpentant au gré de ses 2350 mètres entre le hameau de Marteau, sur la commune de Theux, et le monument du Maquisard Inconnu, situé peu après la ligne d’arrivée. Le tout à quelques encablures de Spa. Comptant de nombreuses courbes rapides, mais également deux épingles où le spectacle est total, la Côte du Maquisard propose un dénivelé de 130 mètres, pour une pente moyenne de 5,28%.

 

Pour la neuvième édition de la Montée Historique du Maquisard, l’écurie du même nom, présidée par Robert Vandevorst, a une fois encore pu se rendre compte de la popularité de son épreuve. A peine le règlement était-il publié que plusieurs dizaines de concurrents rentraient leur engagement, prêts à en découdre ce vendredi 15 août. Comme le veut la coutume, ils seront une grosse centaine (nombre volontairement limité par l’organisateur) à se lancer à l’assaut du Maquisard en ce jour de l’Assomption, juste pour la beauté du geste, de l’effort, du spectacle et de l’automobile ancienne, sans le moindre chronométrage. Du moins jusqu’à 16h30 !

 

Une fameuse affiche

 

Une fois encore, le public aura l’occasion d’apprécier des bolides aussi intéressants qu’hétéroclites, avec parmi les plus anciens les Alpine A110 (Favé-Lesage, Gilles), Porsche 934 (Burton) et 914/6 (Devroey), Opel Commodore (Cartiaux), Fiat 128 Coupé (Chacon) et 126 Proto (Falzone), NSU TT (Cloes, Faway, Pirquinne), Clan Crusader (Collard), Volvo 144 (Glaude), Volkswagen Coccinelle (Lempereur), Mini Cooper S (Nelissen), Toyota 1000 (Trillet), etc.

 

Le haut de l’affiche sera constitué par la très belle Jaguar Type C 1966 de Stefan Jacobs et la Porsche 356 Pré-A 1954 de Michel Closjans, tandis que Didier Greif alignera pour la première fois une Buick Skylark 1964 qui devrait valoir le déplacement. Même remarque pour l’Alfa Romeo GTA-M 1972 de Thierry Legros et la Lancia Aurelia 1951 d’Erik Vermaelen, qui conjugeront la côte à l’italienne, qui plus est de façon inédite.

 

Côté personnalité, Yvette Fontaine sera cette fois au rendez-vous au volant de la très attendue Ford Escort MK1 aux couleurs de BP. Championne de Belgique des ‘Conducteurs’ en 1969, c’est un an plus tard qu’elle a trusté les victoires au volant du bolide jaune et vert, équipé d’un moteur BDA. Yvette ne sera pas en terrain inconnu au Maquisard, puisqu’en 1967, elle y a pris une probante 2ème place absolue et une victoire de classe au volant d’une Alfa Romeo GTA, avant d’y décrocher un nouveau succès de catégorie en 1968, cette fois en Escort Twin Cam.

 

Sans Kevers… mais avec Paisse !

 

Ce qui entretient une bonne partie de la légende du Maquisard, c’est la fameuse Montée en Or, exercice de vitesse se présentant sous la forme d’une course à l’américaine (par éliminations successives, donc…) réservée à ceux qui ne peuvent s’empêcher de titiller du chronomètre. Ils seront une grosse vingtaine à jouer le jeu, une dizaine à atteindre le cap de la Super Finale, et trois à jouer la gagne lors du Final Three !

 

Ayant pris une éclatante revanche l’an dernier, Jean-Pierre Van de Wauwer (Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4) est bien sûr candidat à sa propre succession, d’autant que Tony Kevers, l’un de ses plus coriaces adversaires, brillera par son absence après s’être blessé lors d’un Rallye-Sprint il y a quelques semaines. Oui, mais… Soucieux de voir sa redoutable et immaculée VW Golf II au départ, Kevers en a confié les commandes à un certain Grégory Paisse, son habituel équipier en BGDC (circuit), qui a la ferme intention de venger son pote Tony. Le duel promet d’être tout simplement intense, une fois de plus…

 

Pour bousculer ces deux-là, on pense bien sûr à Geoffrey Leyon, qui devrait cette fois s’aligner sur Ford Escort MK1, François De Spa (Ford Escort RS1600 MK1, qui a loupé le coche de très peu à Forêt-Trooz au mois de mai), mais aussi Daniel Reuter, engagé sur Porsche 911, ou encore Bernard Cornet (VW Cox), Christophe Bouille (VW Golf II), Rudy Buyse (Ford Escort MK2), Jean-Claude Kauffman (Porsche 911), Nathan Giozzet (Opel Kadett), Bernard Lamy (Volvo 122 S), Michel Querinjean (Ford Escort MK2), Loïc Poncelet (idem), voire l’une ou l’autre surprise.

 

Le Maquisard, c’est aussi un Prix du Spectacle et le très convoité trophée du Roi de l’Escort. C’est surtout une ambiance bon enfant faisant rimer passion et déraison. A ne surtout pas manquer si vous êtes de passage dans la région de Spa le jour de la fête à Marie…

 

www.ecuriemaquisard.be

 
[1] [2] 
04/02/2014  Challenge Karting de la Royale Ecurie Ardennes
29/01/2014  Réunions du mardi soir
27/01/2014  Photos du banquet du 18 janvier 2014
09/01/2014  Banquet annuel et assemblée générale
03/01/2014  Voeux 2014
03/01/2014  Banquet de l'Ecurie (18 janvier 2014)
01/08/2013  Adresse mail de Georges Lonneux (point de contact de l'Ecurie)
02/05/2013  Informations Challenge Orientation
12/04/2013  Demande aux Membres
22/03/2013  Adresse courrier de l'Ecurie
01/03/2013  Article concernant la remise des prix de notre Ecurie
10/01/2013  Licences FBVA
27/02/2012  Avis aux Membres concernant le site internet

[1] [2] 




















© 2008 - Hosted & Designed by Cybernet International Sàrl